fbpx

Historiquedu projet

Le pont Champlain a atteint la fin de sa vie utile. Il est aujourd’hui remplacé par un nouveau pont et sera déconstruit à partir de 2020 selon une approche de développement durable. Ce projet majeur d’une durée d’environ 3 ans comprend plusieurs volets, détaillés dans des fiches explicatives :  Protection de l’environnement, Valorisation des matériaux et Recherche et développement. Les espaces libérés dans les emprises permettront la mise en valeur, à des fins récréatives et de commémoration, des berges et de l’Estacade traversant le fleuve. Cet autre volet du projet, appelé « Héritage Champlain», mettra à contribution la créativité de la collectivité.

Échéancier

Printemps 2019  

    Début des rencontres publiques
    Mise en service du pont Samuel-De Champlain
    Mise hors service du pont Champlain
Été 2019  

    Fin de l’analyse environnementale ciblée
Hiver 2020  

    Début de la réalisation du contrat conception-construction pour la déconstruction
    Valorisation des matériaux
2022  

    Fin de la déconstruction du pont Champlain
    Travaux d’aménagement des berges et de l’Estacade
    Travaux de compensation
Déconstruire à l’ère du développement durable

Déconstruire à l’ère du développement durable

Le pont Champlain a atteint la fin de sa vie utile et sera déconstruit selon une approche de développement durable. Il s’agit d’une opération colossale puisqu’il faut déconstruire, transporter et valoriser quelques 250 000 tonnes de béton, 25 000 tonnes d’acier et 12 000 tonnes d’asphalte.

La déconstruction du pont signifie que ses composantes seront désassemblées avec précaution, afin de minimiser l’impact sur l’environnement et sur le public, et de favoriser la réutilisation des matériaux. Des mesures d’atténuation seront également mises en place afin de minimiser les émissions de gaz à effet de serre (GES) globales du projet. De plus, la déconstruction du pont Champlain vise la reconnaissance Envision. Cette dernière évalue les pratiques du projet dans leur ensemble et selon les critères de qualité de vie, de leadership, d’utilisation des ressources, d’environnement ainsi que de contribution aux changements climatiques et de résilience face à ceux-ci.

Pour en apprendre davantage, consultez la fiche Déconstruction du pont Champlain à l’ère du développement durable.

Zoom in Zoom in

Pourquoi on déconstruit?

La déconstruction du pont Champlain débutera en 2020 puisqu’il a atteint la fin de sa vie utile. Cette structure de 3,4 km inaugurée en 1962 ne peut être conservée puisque des problématiques de conception et de drainage ont entraîné sa détérioration prématurée en raison de la corrosion qui a attaqué ses éléments structuraux essentiels, et cette détérioration s’accentuera au fil des années.

La déconstruction du pont Champlain se réalisera selon une approche de développement durable se déclinant en différents volets : la valorisation et la traçabilité des matériaux, la protection de l’environnement, la recherche appliquée, et l’aménagement des berges pour les citoyens.  

Rapport des consultations publiques

Les journées portes ouvertes ainsi que les consultations en ligne qui ont pris fin le 30 juin, auront attiré plus de 4 000 participants qui se sont prononcés sur les différents volets du projet de déconstruction du pont Champlain : la protection de l’environnement, la valorisation des matériaux, le programme de recherche et développement et Héritage Champlain. Ce dernier volet a suscité davantage d’intérêt du fait qu’il a permis à la population de faire des propositions quant aux aménagements des terrains qui seront libérés en rive, après la déconstruction du pont Champlain. Quatre grands thèmes en sont ressortis : le transport actif, la création et la conservation d’espaces publics, l’écologie du lieu et l’agriculture urbaine, et enfin l’installation d’art public, d’éléments historiques, culturels et commémoratifs. Consultez le rapport final.

Zoom in Zoom in

Valorisation des matériaux

Quelque 250 000 tonnes de béton, 25 000 tonnes d’acier et 12 000 tonnes d’asphalte à valoriser. À cette fin, PJCCI déploie un programme ambitieux visant à optimiser la valorisation de l’acier notamment en intégrant des composantes du pont Champlain à des projets artistiques, récréotouristiques, culturels ou d’infrastructures.

Ce programme priorise le réemploi des matériaux, et au besoin le recyclage dans des sites locaux. Un système de traçabilité sera déployé pour assurer un suivi rigoureux des matériaux.  

Pour en apprendre davantage, consultez la fiche Valorisation des matériaux.

Zoom in Zoom in

Héritage Champlain

À la suite de la déconstruction du pont Champlain d’origine, des terrains équivalant à 7 hectares seront libérés, et seront mis en valeur au bénéfice des citoyens. Il sera donc possible de se prononcer sur l’aménagement des berges qui inclura l’Estacade du pont Champlain. Plusieurs options sont envisageables et les citoyens ont l’occasion de participer à l’identification des aménagements possibles dans le cadre de consultations publiques en cours et à venir.  

  1. Berge de Montréal
  2. Estacade du pont Champlain
  3. Site de la digue de la Voie maritime du Saint-Laurent
  4. Berge de Brossard

Le projet d’aménagement s’assurera de laisser à la communauté un héritage, de fournir un accès privilégié au fleuve Saint-Laurent aux citoyens et de conserver certaines portions du pont pour commémorer son existence dans l’histoire de Montréal.

Pour en apprendre davantage, consultez la fiche Héritage Champlain.

Zoom in Zoom in

Environnement

PJCCI réalise une analyse environnementale ciblée (AEC) en bonifiant l’évaluation environnementale réalisée en 2013 dans le cadre de la construction du pont Samuel-De Champlain. Celle-ci couvrait déjà la déconstruction du pont Champlain. L’AEC vise à évaluer les effets des différentes méthodes de déconstruction possibles et à déterminer si les mesures d’atténuation et les objectifs élaborés dans le cadre de l’évaluation environnementale de 2013 sont toujours appropriés, de les améliorer ou d’en suggérer de nouvelles si requis, sur la base des meilleures pratiques de 2019 et des leçons apprises lors de la construction du nouveau pont.  

L’analyse environnementale ciblée porte sur plusieurs composantes environnementales : la qualité des sols, de l’eau et de l’air, les gaz à effet de serre, le climat sonore, la faune et la flore, les espèces à risques, la navigation, le maintien des activités économiques sur la Voie maritime du Saint-Laurent. Elle inclut aussi des études sur la mobilité et les impacts du passage des camions. Parmi les nombreuses mesures d’atténuation, PJCCI prévoit la mise en œuvre de trois programmes de compensation : l’habitat du poisson et des milieux humides, les gaz à effet de serre et l’habitat des hirondelles à front blanc.

Pour en apprendre davantage, consultez la fiche Protection de l’environnement et consultez l’analyse environnementale ciblée préliminaire. (analyse environnementale ciblée résumé)

Zoom in Zoom in

Recherche et développement

Dans le cadre du projet de déconstruction du pont Champlain d’origine, PJCCI a sélectionné dix projets de recherche et développement qui permettront de faire évoluer de façon significative la connaissance en lien avec la performance et la durabilité des infrastructures. Le programme de recherche sera mené conjointement avec différentes entités de recherche canadiennes. Consultez la liste des projets.

La déconstruction du pont Champlain présente une occasion unique d’améliorer les connaissances des cycles de vie des structures de PJCCI. Pour en apprendre davantage, vous pouvez aussi consulter la fiche Recherche et développement.