fbpx

PJCCI a réalisé une analyse environnementale ciblée (AEC) en bonifiant l’évaluation environnementale réalisée en 2013 dans le cadre de la construction du pont Samuel-De Champlain. Celle-ci couvrait déjà la déconstruction du pont Champlain.

L’AEC vise à évaluer les effets des différentes méthodes de déconstruction possibles et à déterminer si les mesures d’atténuation et les objectifs élaborés dans le cadre de l’évaluation environnementale de 2013 sont toujours appropriés, de les améliorer ou d’en suggérer de nouvelles si requis, sur la base des meilleures pratiques de 2020 et des leçons apprises lors de la construction du nouveau pont.

L’analyse environnementale ciblée (AEC) porte sur plusieurs composantes environnementales : 

  • la qualité des sols, de l’eau et de l’air ;

  • les gaz à effet de serre ;

  • le climat sonore ;

  • la faune et la flore ;

  • les espèces à risque ;

  • la navigation ;

  • le maintien des activités économiques sur la Voie maritime du Saint-Laurent.

L’AEC inclut aussi des études sur la mobilité et les impacts du passage des camions. Parmi les nombreuses mesures d’atténuation, PJCCI prévoit la mise en œuvre de trois programmes de compensation :

  • l’habitat du poisson et des milieux humides ;

  • les gaz à effet de serre ;

  • l’habitat des hirondelles à front blanc.