fbpx Déconstruction du pont Champlain d’origine | Début du démantèlement de la structure métallique | PJCCI
Déconstruction du pont Champlain d’origine | Début du démantèlement de la structure métallique
7 janvier 2022 Déconstruction Champlain La Société
Déconstruction du pont Champlain d’origine | Début du démantèlement de la structure métallique

Les Ponts Jacques Cartier et Champlain Incorporée (PJCCI) et la société Nouvel Horizon Saint-Laurent S.E.N.C. (NHSL) concrétisent aujourd’hui une étape marquante de la déconstruction du pont Champlain d’origine soit le démantèlement de la structure métallique. Cette étape s’amorce par le retrait de la travée principale d’acier qui surplombe la Voie maritime du Saint-Laurent et qui est aujourd’hui séparée du pont auquel elle est rattachée depuis 60 ans.

Concrètement, la grande travée suspendue a été détachée de la structure du pont au cours de la nuit et l’immense pièce, mesurant 117,5 m et pesant 2200 tonnes, a amorcé ce matin une lente descente qui pourrait prendre entre 6 et 24 heures. Cette opération est réalisée à l’aide de vérins à câbles, installés sur les travées d’ancrage situées de chaque côté, et se terminera 33 mètres plus bas sur un assemblage de deux barges, situé au centre de la Voie maritime. Soulignons que cette étape délicate ne peut être franchie qu’à cette période de l’année, soit au moment où les activités de navigation commerciale sont interrompues sur la Voie maritime. Elle nécessite également des conditions météorologiques optimales en plus de la coordination d’environ 50 personnes.

« Le démantèlement de la structure métallique qui a couronné le pont Champlain d’origine pendant 60 ans marque un jalon important de ce grand projet de déconstruction. Cette opération démontre bien l’innovation et le souci environnemental de PJCCI et de son partenaire, tout comme le fait leur programme de recyclage, qui donnera une seconde vie aux matériaux du pont. Félicitations à tous ceux et celles qui participent depuis 18 mois à ce projet d’envergure dans le respect de l’environnement et des citoyens qui vivent à proximité », a déclaré l’honorable Dominic LeBlanc, ministre des Affaires intergouvernementales, de l’Infrastructure et des Collectivités.  

« Au fil des 18 derniers mois, le pont Champlain d’origine a commencé à disparaître du paysage montréalais et, aujourd’hui, c’est le cœur du pont qui est détaché de la structure. Les défis techniques ne manquent pas dans le cadre de la déconstruction, comme en témoigne la descente de la travée principale qui est tout aussi complexe que délicate. Cette étape permet de réaliser l’excellent travail accompli par nos équipes et celles de NHSL pour que ce grand projet se concrétise en minimisant l’impact sur la population, en protégeant l’environnement tout en maintenant de hauts standards de santé et sécurité des travailleurs », mentionne Sandra Martel, première dirigeante de PJCCI.

« L’opération de descente de la travée principale est le fruit de près de deux années de conception, de coordination et de planification détaillée qui se concrétise aujourd’hui par une opération unique au Canada. Bien que ce genre de travaux se réalise à l’occasion dans le monde, jamais une opération de cette envergure n’a été réalisée au Canada surtout dans des conditions hivernales et des contraintes opérationnelles comme sur ce projet. Félicitations pour ce travail novateur de nos équipes, soutenues par nos fournisseurs locaux et internationaux et des parties prenantes impliquées de près ou de loin », a expliqué Fabrice Guedon, directeur de projet de NHSL.

Notons que préalablement à cette descente, des travaux de renforcement de la structure d’acier ont été effectués afin que l’intégrité des travées d’ancrage et de la longue travée suspendue soit préservée durant la descente. Ces travaux comprenaient également l’installation d’appareils d’appui spécialisés requis à la descente.

Par la suite, l’assemblage de barges sur lequel est déposée la grande travée sera lentement déplacé vers la Rive-Sud et amarré à la berge du côté de Brossard, où elle sera démantelée au printemps prochain.

Au cours des prochains mois, les équipes procèderont au démontage des sections en porte-à-faux auxquelles était rattachée la travée principale, en plus du démantèlement des travées d’ancrage, et ce, à l’aide de grues situées sur les jetées et la digue. Ces sections seront déconstruites, membrure par membrure, puis elles seront recyclées ou réutilisées selon leur nature.

Bilan de la déconstruction à ce jour

Après 18 mois de chantier, la culée de l’île des Sœurs, 26 travées, 14 piles et 4 semelles ont été déconstruites; l’avancement du projet de déconstruction se chiffre donc à 50 %, ce qui correspond à l’échéancier de travail initial.

Pour en savoir plus sur le projet de déconstruction, voici les liens multimédias :

Vous avez des questions ?
Nous joindre S'abonner aux alertes
Consultez le réseau en direct

Facilitez vos déplacements.

 • État de la circulation en direct
 • Caméras
 • Entraves sur le réseau
 • Planification des travaux sur 14
    jours

Go to top