fbpx

Solution Bonaventure

Des solutions innovantes pour contrer un siècle de pollution

Le saviez-vous ? Le littoral du fleuve Saint-Laurent dans le secteur de l’autoroute Bonaventure était autrefois utilisé comme site d’enfouissement pour des déchets industriels et domestiques. La Société a réalisé un projet environnemental novateur afin de protéger le fleuve Saint-Laurent des contaminants présents dans les eaux souterraines.

  • Secteur Ouest
  • Secteur Est
  • Secteur Municipal

Secteur Ouest

Le secteur Ouest regroupe les terrains longeant l’autoroute Bonaventure à l’approche du pont Champlain face à l’île des Sœurs. Dans cette zone, les analyses réalisées ont relevé la présence d’azote ammoniacal, d’hydrocarbures polycycliques (HAP) et de métaux dissous, dans les eaux souterraines.

Le projet environnemental dans le secteur Ouest est en fonction depuis septembre 2017. Dans ce secteur, nous avons installé un système de confinement et de traitement des eaux souterraines. Le confinement est assuré par une barrière hydraulique composée de 32 puits de pompage qui permet de capter les eaux souterraines contaminées et de les diriger vers un bâtiment pour les traiter avant de les rejeter au fleuve. Le système nettoie tous les dix jours l’équivalent d’une piscine olympique d’eau contaminée, et ce, pour les 15 prochaines années.

Ce projet, qui s’annonce très prometteur, a été réalisé en partenariat avec le ministère du Développement durable, de l’Environnement et de la Lutte contre les changements climatiques du Québec (MDDELCC).

Secteur Est

Le secteur Est correspond à la portion de l’autoroute Bonaventure située entre les ponts Clément et Victoria. Sur ces terrains, les analyses réalisées ont relevé la présence d’une phase libre d’hydrocarbures pétroliers (diesel) contaminés aux biphényles polychlorés (BPC). Ces hydrocarbures flottent au-dessus des eaux souterraines.

Dans ce secteur, la Société a construit un mur de confinement de 1,2 km et de 8 mètres de profondeur selon une méthode innovante de Malaxage in situ de sol (Deep Soil Mixing) réalisée pour une première fois au Québec, afin de confiner et capter les hydrocarbures contaminés aux BPC. Au total, 127 puits permettent de retenir et de pomper chaque mois environ 10 000 litres d’eau contaminée contenant en moyenne 160 litres de diesel ayant une concentration en BCP de 250 ug/l, soit 4 millions de fois plus que la norme de rejet des eaux dans le fleuve. On retrouve également sur le site deux stations de pompage aménagées à chaque extrémité du mur qui recueillent ces contaminants pour en disposer en toute sécurité selon la législation applicable. 

Le site est opérationnel depuis le printemps 2018.

Média permettant la croissance d’un biofilm ayant à approximativement la même densité que l’eau permettant le développement des bactéries pour qu’elles puisent effectuer la nitrification qui se combine en 2 phases :

  • 1re  phase ammoniac en nitrite c’est la nitritation
  • 2e phase nitrite en nitrate c’est la nitratation

icône email AVIS AUX RIVERAINS

Secteur municipal

Pour obtenir plus d’information sur la réhabilitation du Parc d’entreprises de la Pointe-Saint-Charles, propriété de la Ville de Montréal, consultez le site Web de la Ville de Montréal.