fbpx Secteur Ouest | PJCCI

Secteur Ouest

Le projet environnemental dans le secteur Ouest est en fonction depuis septembre 2017. Ce projet a été réalisé en partenariat avec le ministère du Développement durable, de l’Environnement et de la Lutte contre les changements climatiques du Québec (MDDELCC).

Dans ce secteur, nous avons installé un système de confinement et de traitement des eaux souterraines. Le confinement est assuré par une barrière hydraulique composée de 32 puits de pompage qui permet de capter les eaux souterraines contaminées et de les diriger vers un bâtiment pour les traiter avant de les rejeter au fleuve. Le système nettoie tous les dix jours l’équivalent d’une piscine olympique d’eau contaminée, et ce, pour les 15 prochaines années.

Dans le secteur Ouest, qui regroupe les terrains longeant l’autoroute Bonaventure à l’approche du pont Champlain face à l’île des Sœurs, il y a une contamination des eaux souterraines s’écoulant au fleuve, notamment en azote ammoniacal, en hydrocarbures aromatiques polycycliques (HAP) et en métaux.

Pour contrer cette problématique, la Société a lancé des travaux de construction en juin dernier afin d’aménager un système de confinement composé d’une barrière hydraulique construite d’une série de 32 puits installés le long de la berge. Grâce au pompage actif, cette barrière permettra d’intercepter les eaux souterraines contaminées et de les acheminer à un système de traitement construit sur le site même.

Média permettant la croissance d’un biofilm ayant approximativement la même densité que l’eau permettant le développement des bactéries pour qu’elles puissent effectuer la nitrification qui se combine en 2 phases :

  • 1re phase ammoniac en nitrite c’est la nitritation
  • 2e phase nitrite en nitrate c’est la nitratation

Avant de diriger l’eau traitée au fleuve Saint-Laurent, plusieurs étapes doivent être réalisées en amont :

  1. Les eaux contaminées sont pompées grâce à 32 puits installés sur le site;
  2. Les eaux contaminées sont acheminées vers un système de traitement physico-chimique à l’intérieur d’un nouveau bâtiment;
  3. Par la suite, les eaux contaminées sont retournées vers un système souterrain pour des étapes de filtration et de traitement biologique;
  4. En dernier lieu, une fois les normes de qualité rencontrées, les eaux propres s’écoulent via une conduite reliée directement au fleuve Saint-Laurent.
Go to top