fbpx

Emmanuelle Hoga, ingénieure PJCCI

12 février 2019

Chargée de projet en ingénierie, Emmanuelle Hoga a joint l’équipe de la Société Les Ponts Jacques Cartier et Champlain Incorporée (PJCCI) en 2016. Elle est l’ingénieure principale responsable des mandats de conception au pont Honoré-Mercier. Emmanuelle est également attitrée à divers projets sur le pont Jacques-Cartier, tels que le projet pilote d’entretien hivernal de la piste multifonctionnelle ainsi que les travaux d’acier de la section principale.

Emmanuelle a obtenu son baccalauréat en génie civil de Polytechnique Montréal en 2011 et poursuit actuellement ses études dans le programme de maîtrise en gestion de projets d’ingénierie civile à cette même université.

Avant d’intégrer l’équipe de PJCCI, Emmanuelle a été ingénieure de projet pour WSP (anciennement Genivar) de 2011 à 2016.

Pourquoi avoir choisi le métier d’ingénieur ? J’ai très tôt dans mon parcours scolaire ressenti le besoin et l’envie de me tourner vers le domaine du génie, ayant moi-même été inspiré par des membres de ma famille œuvrant dans ce milieu.

Le terme génie incarnait bien cette nécessité que je ressentais d’aller au-delà du conventionnel, de notre zone de confort, au-delà de moi-même en quelque sorte. C’est tout naturellement que je m’oriente vers le métier d’ingénieure civile afin d’apporter ma pierre à l’édification de diverses infrastructures, mais également à l’édification sociale des mentalités sur la gent féminine.

Quel est le plus gros projet sur lequel tu as travaillé jusqu’à présent, chez PJCCI ?  Le plus gros projet sur lequel je travaille chez PJCCI est sans contredit le projet de renforcement et de peinturage de la structure d’acier de la section 7 du pont Jacques-Cartier. Rappelons que cette section a un caractère emblématique pour le paysage urbain montréalais. Combiné à une multitude de parties prenantes, à des défis d’ordre structural, ainsi qu’aux enjeux environnementaux au-dessus du fleuve, ce projet est indéniablement le plus beau défi de ma carrière.

Qu’est-ce que tu aimes de ton emploi chez PJCCI ? Mon moteur principal est la possibilité de contribuer au maintien d’infrastructures quasi centenaires en leur redonnant un second souffle. Cet élément me tient d’autant plus à cœur dans une perspective de développement durable où ces ouvrages patrimoniaux représentent un leg inestimable des générations antérieures.

Tes conseils pour les futurs ingénieurs ? Il est très important pour les futurs ingénieurs de développer la faculté d’être aussi bon orateur qu’auditeur. Un bon ingénieur se doit d’être une ressource fédératrice capable d’intégrer des projets techniques dans leur contexte en demeurant à l’écoute des besoins environnementaux, sociaux et économiques de réalisation. Aussi, armez-vous de patience ! Le métier d’ingénieur n’est pas nécessairement une ligne droite. Le chemin peut être sinueux, ce n’est pas pour autant qu’il faille se sentir perdu. Chaque avancée est significative tant et aussi longtemps que l’amour pour ce métier subsiste. Enfin, n’arrêtez jamais de rêver à l’impossible, après tout, c’est surtout ça le génie !