fbpx

Un voyage dans le temps au pavillon de l’île Sainte-Hélène !

7 décembre 2018

Situées dans le passage piétonnier du pavillon de l’île Sainte Hélène, les deux nouvelles murales de MU donnent au tunnel des allures de parcours dans le temps, grâce à une séquence de toiles imagées représentant une époque où la ville vibrait au rythme de ses plus grands chantiers.

L’initiative s’inscrit dans une démarche d’intégration urbaine visant à rehausser l’attrait de cet icône montréalais et le sentiment de sécurité des usagers. Situé à la hauteur du parc Jean-Drapeau, le passage piétonnier du pavillon de l’île Sainte-Hélène permet aux piétons et cyclistes de passer sous le tablier du pont Jacques-Cartier pour rejoindre la piste multifonctionnelle et le trottoir.

Souhaitant animer et rehausser l’attrait du passage piétonnier du pavillon de l’île Sainte-Hélène, PJCCI a mandaté une œuvre à l’organisme MU. Passionné par la photographie et fasciné depuis longtemps par la « dentelle » d’acier du pont Jacques-Cartier, Rafael Sottolichio a su marier l’esthétisme des photos d’archives de ce géant de fer à son coup de pinceau, créant ainsi une réelle mosaïque des moments forts de l’histoire du pont.