fbpx

Pont Jacques-Cartier | Découverte d’un four à pipes datant du 19e siècle

21 novembre 2019

Crédits photo : Simon Filiatrault, ing. M.B.A., EXP

 

FOUILLES ARCHÉOLOGIQUES SOUS LE PONT JACQUES-CARTIER
Découverte d’un four à pipes datant du 19e siècle

 

Dans le cadre des travaux effectués sous le pont Jacques-Cartier, les Ponts Jacques Cartier et Champlain Incorporée (PJCCI) a procédé à des fouilles archéologiques près de certaines piles du pont situées au sud de l’avenue De Lorimier. Ces fouilles avaient le potentiel de trouver l’emplacement d’un four utilisé pour cuire les pipes au 19e siècle. Or, nous sommes heureux d’annoncer aujourd’hui que les chercheurs ont trouvé un imposant four à pipes de la fabrique Henderson.

 

 

Crédits photo : Carl Ritondo, Atwill-Morin et Dan Simirea, CIMA+ Hatch 

 

La fabrique de pipes Henderson, fondée en 1847 par William Henderson sr, et reprise par les petits-fils du fondateur, les frères Dixon en 1876, nous indique que ce four date possiblement des années 1847 à 1892. Il demeure possible que ce four ait été reconstruit en cours de route, car ce genre de structure nécessitait un entretien régulier et des réparations.

Ce lot a été occupé par les Henderson et Dixon depuis 1847, comme le confirment les cartes anciennes. L’une d’entre elles illustre même l’emplacement du four en cour arrière. De plus, on retrouve la mention « Henderson / Montreal » sur la très grande majorité des pipes mises au jour autour du four ainsi que sur le lot découvert directement à l’ouest (près de la rue Sainte-Catherine) en 2005.

 

Crédits photo :  M. Christian Roy, archéologue 

 

Le faubourg Sainte-Marie, comme on l’appelait à l’époque, était un quartier ouvrier doté de plusieurs industries qui se concentraient dans les secteurs de l’alimentation, du textile, du cuir et du tabac. S’y ajoutent au cours du dernier quart du 19e siècle, des usines de verre et de métallurgie. Le faubourg Sainte-Marie était aussi connu comme étant le quartier des pipiers de Montréal, et plus particulièrement le quadrilatère formé par les rues Sainte-Catherine, De Lorimier, Viger et Dorion.

La fabrique Henderson employait une cinquantaine de travailleurs, tant en 1861 qu’en 1871, selon le recensement des manufacturiers. De 225 à 300 tonnes de terre à pipe y étaient transformées annuellement et l’on y produisait en 1871 près de 7 millions de pipes par année, soit 22 000 boîtes ou 50 000 gross (1 gross = 12 douzaines). Les Henderson étaient d’origine écossaise, natifs de Glasgow, et la plupart des employés étaient des immigrants écossais et irlandais.

PJCCI a terminé les fouilles archéologiques dans ce secteur où la plupart des vestiges ont été retrouvés.