fbpx

Plus de 40 ans d’innovations ingénieuses

Depuis plus de 40 ans, PJCCI a développé des solutions audacieuses et son parcours est jalonné de plusieurs grandes réalisations, chapeautées par les experts d’ici. La ligne du temps interactive ci-dessous en résume quelques-unes! Découvrez-les!

1964

1964 – Estacade du pont Champlain

L’Estacade du pont Champlain a été construite en 1964-1965 pour permettre de contrôler la formation et le mouvement des glaces dans le bassin de La Prairie et réduire ainsi l’érosion des îles de la région de Montréal, plus particulièrement celles de l’Expo 67.

Découvrez l’estacade du pont Champlain d’aujourd’hui

Vue sur le pont Champlain

Crédit photo : Archives Ville de Montréal

Diplômé de la New York Institute of Photography et employé de l’Office du film du Québec, le photographe, Henri Rémillard nous fait découvrir le pont Champlain vu de la Rive-Sud de Montréal, lors d’une nuit d’été de 1964. Il témoigne ainsi de son intérêt pour l’innovation dans le domaine de la construction et de l’ingénierie.

Crédit photo : Henri Rémillard

1967

L’autoroute Bonaventure fut construite afin d’offrir une troisième voie d’approche au pont Champlain, voie qui permettrait aux véhicules d’aller vers le centre-ville et constituerait la principale voie d’accès au site de l’Expo 67.

Crédit photo : Ville de Montréal et PJCCI

1975

Le ménage de printemps de nos locaux a permis de trouver une trousse de premiers secours datant de 1975. Cette trousse a été achetée en 1954 auprès de Casgrain et Charbonneau, entreprise de produits pharmaceutiques, d’équipement d’hôpitaux et de cliniques dentaires, pour les besoins du poste de péage du pont Champlain. Le tout n’a pas servi depuis la mise hors service du péage.

1976

Le pont Jacques-Cartier à l’heure de la construction du bassin olympique.

Crédit photo : Archives Ville de Montréal

1983

Le pont Champlain avec une vue aérienne imprenable sur le fleuve Saint-Laurent, les quartiers résidentiels, la route 132, l’Estacade (Pont Champlain) et sur la Voie maritime du Saint-Laurent.

Crédit photo : Brossardana