fbpx

Dans cette page, vous trouverez des informations sur l’échéancier des travaux reliés à la déconstruction du pont Champlain. Vous pourrez également suivre l’avancement du chantier grâce à la section Chantier en direct qui vous donnera accès aux images de caméras installées à certains endroits stratégiques sur le site. Vous pourrez également suivre les travaux réalisés à l’Île des Sœurs grâce à ces caméras.

Les méthodes utilisées pour procéder à la déconstruction du pont Champlain seront également expliquées ici. Nous diffuserons des informations à ce sujet d’ici l’automne 2020. 

Les six premiers mois de la déconstruction en 50 secondes

PJCCI a réalisé une vidéo en accéléré qui démontre l’ensemble des travaux réalisés lors des six premiers mois de la déconstruction du pont Champlain d’origine. 

Méthodes de déconstruction

Différentes méthodes seront utilisées en fonction de la section à déconstruire et des éléments du pont à démanteler.

Rappelons qu’autour de 65 % des travaux seront réalisés sur des plates-formes de travail sur l’eau loin des zones résidentielles.

Échéancier global

Les travaux de la déconstruction du pont Champlain vont s’échelonner sur une période de 43 mois, soit jusqu’en janvier 2024. Cet échéancier global vous permet de prendre connaissance des grandes étapes à venir pour les différentes sections du pont Champlain.

  • Du côté de l’Île des Sœurs, la déconstruction sera complétée à l’été 2021.

  • Pour ce qui est de la section 5 au-dessus du fleuve Saint-Laurent jusqu’à la Voie maritime, les travaux seront effectués en eau avec peu d’incidence sur la mobilité.

  • Quant à la section 6 au-dessus de la Voie maritime du Saint-Laurent, les travaux seront réalisés majoritairement l’hiver afin de ne pas nuire au transport maritime.

  • Enfin, les travaux de la section 7 du côté de Brossard, débuteront au printemps 2022.

Lorsque la déconstruction du pont Champlain sera terminée, PJCCI entamera l’aménagement des berges.

Échéancier des travaux

Travaux prévus au printemps 2021

  • Poursuivre les travaux de la déconstruction en rive du tablier du pont Champlain à l’Île des Sœurs

  • Mobiliser les équipements maritimes au niveau de la digue de la Voie maritime.

  • Débuter les travaux préparatoires à la déconstruction du pont sur le fleuve, avec le retrait des renforcements permanents.  

 

L’échéancier pourrait être modifié en fonction de l’évolution des travaux et des conditions météorologiques.

Construction des jetées temporaires

Secteur Île des Sœurs

L’équipe de Nouvel Horizon Saint-Laurent (NHSL) installe au bout de la jetée à l’île des Sœurs un quai d’accostage. Ce quai servira de point de transfert pour le transport et la disposition des matériaux de déconstruction. Sa localisation a été réfléchie afin que la route d’évacuation soit la plus courte possible entre le chantier et la destination finale permettant ainsi de réduire le camionnage et les gaz à effet de serre.

Secteur Brossard

La phase 1 de la mise en place de la jetée de 350 m à Brossard est terminée. Malgré les nombreux voyages de camions, l’empreinte carbone de cette activité a été très limitée, car la très grande majorité du matériel provenait du chantier limitrophe du pont Samuel-De Champlain à moins de 200 mètres.

La phase 2 qui consiste à prolonger la jetée dans le Petit Bassin de la Prairie sera réalisée à l’automne 2021, une fois la saison de la navigation de plaisance terminée.  

Secteur Voie maritime

Enfin, une troisième jetée sera construite sur la digue de la Voie maritime du fleuve Saint-Laurent, à proximité de l’Estacade du pont Champlain à l’été 2021.

 

Rappelons que ces jetées permettent de démanteler des éléments structuraux du pont dans les secteurs en rive où l’utilisation des barges n’est pas possible en raison des eaux peu profondes.

Suivi des travaux à l’Île des Soeurs

La déconstruction du pont sur la jetée de l’île des Sœurs avance très bien. Les équipes de NHSL sont en voie de compléter le cycle de démolition de la huitième travée sur neuf.  Ce cycle de démolition, d’environ deux semaines, inclut les activités préparatoires et de protection. Le cycle se poursuit avec la démolition mécanique de la travée pour se terminer avec le ramassage des débris.

Dans les prochaines semaines, ce cycle sera répété pour une dernière fois et permettra de compléter la déconstruction de l’ensemble du tablier surplombant la jetée de l’île des Sœurs. Suivra la déconstruction des chevêtres, des piles et des semelles restantes qui soutiennent ces tabliers, avec l’objectif de terminer l’ensemble des travaux de déconstruction sur la jetée de l’île des Sœurs à l’automne 2021. De plus, afin d’assurer la quiétude des citoyens, des sonomètres et des stations de mesure de la qualité de l’air sont installés à différents endroits sur le chantier. Notons qu’aucune plainte citoyenne n’a été enregistrée pour ces travaux à ce jour.

Projets de compensation

Prévus comme mesures compensatoires à l’impact de la construction de la jetée, les deux couloirs de migration pour la circulation du poisson au niveau de la jetée de l’île des Sœurs ont été mis en service avec leur système de suivi biologique. Chaque corridor est muni de deux capteurs de résistivité et de 24 caméras pour s’assurer de l’efficacité des corridors et de documenter les espèces fréquentant le secteur.

De plus, PJCCI réalise d’autres projets qui compensent pour la perte d’habitats du poisson susceptibles d’être détruits par la construction des jetées. Au final, ce sera un gain pour l’environnement, puisque les incidences du chantier sont temporaires, mais les effets positifs des projets de compensation sont permanents !

TRAVAUX À VENIR

Dans le secteur de l’Île des Sœurs, NHSL entamera en avril la déconstruction de la dernière travée surplombant la jetée et poursuit ses travaux de déconstruction des piles et chevêtres pour terminer l’ensemble des travaux de déconstruction sur la jetée à l’automne 2021.

Au niveau du fleuve, NHSL retirera plus d’une cinquantaine de renforcements permanents à l’aide de grues sur le tablier du pont et de barges. Ces travaux préparatoires permettront de libérer les travées du pont avant d’entamer leur déconstruction.

Au quai de l’Estacade, la fourmilière du chantier, les travailleurs s’affairent à donner vie au futur « géant du fleuve » en recevant les équipements pour les mobiliser sur la barge-catamaran.

Ces travaux pourraient générer :

  • Du bruit, notamment pendant la déconstruction et le transport hors site de divers matériaux. 

  • Des émissions de poussière.

  • Des entraves locales et ponctuelles.

 

PJCCI installera :

  • Des sonomètres sur le chantier afin de veiller à respecter les normes de bruit en vigueur lors des activités évaluées plus bruyantes.

  • Des stations de mesure de la qualité de l’air afin de veiller à respecter les normes en vigueur.

Déconstruction en rive (Île des Sœurs et Brossard)

Méthode : déconstruction mécanique traditionnelle en milieu terrestre

Séquence des travaux :

  • Travaux préparatoires

    • Démantèlement d’éléments (super signalisation, luminaires, etc.)

    • Retrait des pièces pour le volet recherche et développement

    • Retrait des renforcements 

  • Mise en place des supports temporaires 

  • Déconstruction des travées et des piles

  • Disposition et évacuation des débris

  • Remise en état des lieux

Déconstruction au-dessus du fleuve

Méthode : déconstruction à partir d’une plate-forme sur barge-catamaran

Séquence des travaux

  • Travaux préparatoires

    • Démantèlement des éléments (super signalisation, luminaires, etc.)

    • Retrait des pièces pour le volet recherche et développement

    • Retrait des renforcements 

  • Récupération de la travée par un système de plateformes fixées à des tours de levage installées sur barge-catamaran

  • Déconstruction de la travée sur la barge-catamaran

  • Déconstruction mécanique sur barge des piles et semelles au-dessus et en-dessous du niveau de l’eau, du haut vers le bas

  • Disposition des débris par barge

Déconstruction de la structure métallique au-dessus de la Voie maritime

Méthodes utilisées pour le retrait de la structure métallique

  • La travée suspendue sera déposée sur une barge à l’aide de vérins à câbles et démantelée morceau par morceau sur barge

  • Les sections en porte-à-faux et les travées d’ancrage seront démontées morceau par morceau à l’aide d’une grue située sur les jetées temporaires

  • Les piles seront déconstruites mécaniquement à l’aide de pelles haute portée

Recherche et développement

Également, différents éléments structuraux, dont des dalles de béton, des appareils d’appui et des poutres, ont été remis aux entités de recherche qui participent au volet recherche et développement qui se tient en marge du projet de déconstruction du pont Champlain d’origine.