fbpx

Le pont Champlain a atteint la fin de sa vie utile et sera déconstruit selon une approche de développement durable. Il s’agit d’une opération colossale puisqu’il faut déconstruire, transporter et valoriser :

  • 250 000 tonnes de béton  ;

  • 25 000 tonnes d’acier ;

  • 12 000 tonnes d’asphalte.

La déconstruction du pont signifie que ses composantes seront désassemblées avec précaution, afin de minimiser l’impact sur l’environnement et sur le public, et de favoriser la réutilisation des matériaux.

Des mesures d’atténuation seront également mises en place afin de minimiser les émissions de gaz à effet de serres (GES) globales du projet. 

La déconstruction du pont Champlain vise la reconnaissance Envision.

Cette dernière évalue les pratiques du projet dans leur ensemble et selon les critères de qualité de vie, de leadership, d’utilisation des ressources, d’environnement ainsi que de contribution aux changements climatiques et de résilience face à ceux-ci.