Suivez le courant avec François Laforest, maitre électricien chez PJCCI.

20 février 2017

Notre chronique d’employés ce mois-ci vous propose de découvrir une profession qui se fait plutôt rare, mais dont le travail est essentiel au bon fonctionnement de nos structures : François Laforest, maitre électricien chez PJCCI.

François ne voulait pas suivre les pas de son père électricien. Il s’était toujours dit qu’il ne ferait pas le même travail. Pourtant le dernier de dix enfants est aujourd’hui par hasard, et ce depuis plus de vingt-cinq ans, électricien. Son diplôme d’études collégiales en instrumentation et contrôle l’a donc mené il y a déjà de cela presque sept ans à l’emploi de PJCCI.

Au début de sa carrière, il a enchainé plusieurs emplois autour de sa région natale de Sorel-Tracy. On ne peut pas dire qu’il s’est ennuyé; il a été employé chez Marconi dans le cadre des produits de radio télécommunication pour les militaires, puis dans le domaine de la construction navale chez Marine Industrie, contremaître électricien chez Nortel télécom et bien d’autres.

Une des expériences marquantes fut d’ailleurs d’avoir ouvert pour la première fois une ligne électrique de plus de 230 000 volts : un arc électrique s’est alors créé, visible à des centaines de mètres.

Lorsque François a pris connaissance de l’offre d’emploi chez PJCCI, il n’a pas pu s’empêcher de postuler. Il a aussi bien des qualifications dans l’électrique que dans la construction et n’a pas peur des hauteurs !

« Besoin de rire et de faire rire ! » c’est dans ces mots que François explique que le plaisir au travail est essentiel et qu’il ne peut pas faire sans. Toujours prêt à aider et à faire part de son expérience, il prend à cœur de mener à bien les tâches qui lui sont attribuées. Dès le lundi matin, il sait ce qu’il aura à faire pour la semaine. Mais attention, rien n’est monotone chez PJCCI, des urgences sont toujours à prévoir. Un poteau d’éclairage malmené par un véhicule ou un feu de voie qui ne fonctionne plus font aussi partie du quotidien en plus des inspections hebdomadaires des installations.

François a une autre passion, celle-ci bien gardée, celle du bois. Un peu par hasard et pour se divertir il s’est mis à travailler le bois sous toutes ses formes. Il a créé de nombreux besoins dans sa famille et croule maintenant sous les demandes !

Merci, François, de veiller à ce que tout s’allume chez PJCCI.