Philip Louis Pratley

2 mars 2017

Reconnu comme le père du pont Jacques-Cartier, l’ingénieur Philip Louis Pratley conçoit, de 1925 à 1930, les plans de cet ouvrage aujourd’hui considéré comme un symbole de Montréal. L’enviable réputation de Pratley dans le domaine de l’ingénierie s’explique par son approche mathématique innovatrice de la conception et de l’analyse des structures.

Saviez-vous que le pont Jacques-Cartier était, au moment de son érection, parmi les ponts les plus longs du monde dans sa catégorie?

Né à Liverpool en Angleterre, Pratley termine son baccalauréat en structure de génie civil avec mention d’honneur et l’obtention de la médaille William Rathbone remise aux meilleurs étudiants en génie.

Quelque temps après avoir immigré au Canada, il obtient en 1906 un emploi de concepteur-dessinateur chez Dominion Bridge Company à Montréal. Il travaillera jusqu’en 1920 dans cette société bien en vue au pays. En 1909, alors qu’il n’est âgé que de 25 ans, on lui confère un rôle important dans la conception du nouveau pont de Québec qui remplacera celui qui s’était tragiquement écroulé deux ans plus tôt. Lorsque l’ouvrage est inauguré en 1917, il s’agit alors du pont le plus long jamais construit!

En 1921, Pratley se lance dans la consultation privée et s’associe avec le lieutenant-colonel Charles Nicholas Monsarrat pour former la firme de génie civil Monsarrat & Pratley à Montréal. La firme sera à l’origine de la construction du pont Jacques-Cartier et de plusieurs ouvrages majeurs au Canada et aux États-Unis.

PHO Philip Louis Pratley

Le pont Jacques-Cartier est le premier pont sur lequel les partenaires d’affaires travaillent. Pratley est responsable de la conception complète de la structure faisant plus de 1,6 km. Suite à sa construction, entre 1925 et 1930, le pont montréalais était le cinquième pont de type cantilever le plus long au monde. En 1937, il a été qualifié de pont large (il fait cinq voies) le plus moderne de sa catégorie.

Par ailleurs, la Société canadienne de génie civil remet depuis 1987 la médaille P.L. Pratley à l’ingénieur qui rédige la meilleure publication liée à la conception de pont.