Louis-Alexandre Taschereau

5 juin 2017

Né à Québec en 1867, Louis-Alexandre Taschereau est un avocat et homme politique qui devient le premier ministre du Québec sans interruption de 1920 à 1936. Fier de voir le pont Honoré-Mercier érigé sous la direction d’ingénieurs canadiens-français pour la toute première fois, Taschereau livre un discours empreint de patriotisme et d’éloges à l’égard des bâtisseurs, lors de la cérémonie d’inauguration officielle en 1934.

Que sait-on sur Louis-Alexandre Taschereau?

Fils d’un juge à la Cour suprême du Canada, il est journaliste avant de compléter ses études en droit. Destiné à une brillante carrière dans le domaine juridique, il choisit néanmoins de se lancer en politique, à la grande surprise de ses proches. Descendant d’une famille s’étant démarquée au sein d’institutions juridiques et politiques de la province, Taschereau gagne rapidement la confiance des instances politiques.

Louis-Alexandre Taschereau devient conseiller municipal de sa ville natale avant d’être député libéral et de se voir confier le ministère des Travaux publics et du Travail. En 1920, il est élu comme premier ministre du Québec.

Préoccupé par la situation financière précaire d’une partie de la population lors de la Grande Dépression, il adopte la première loi sur le chômage. Tout au long de son mandat, il démontre son engagement envers la population québécoise en confirmant les compétences provinciales notamment en matière de richesses naturelles, de radiodiffusion, de pêcheries et de commerce international.

Louis-Alexandre Taschereau siège pendant plus de trente-cinq ans à l’Assemblée législative, un record de longévité qui ne sera battu qu’au courant des années 90. Il est également nommé officier de la Légion d’honneur en 1924, commandeur en 1927, puis il est fait grand-croix en 1934.