Quand l’ingénierie rencontre la créativité technique

9 février 2018

Le 26 janvier dernier, dans le cadre de la série de conférences Engineers-in-Action speaker organisé par le centre des carrières en génie de l’Université McGill, Catherine Tremblay, directrice principale, Projets Construction et Opérations et Sylvain Maltais, Technologue, Ingénierie, Électrotechnique et STI ont partagé leur expérience dans la réalisation de ce gigantesque défi de la Mise en lumière du pont Jacques-Cartier.

Le cheminement pour fusionner la vision artistique avec les conditions du site nécessitait des méthodes d’ingénierie créatives pour atteindre les objectifs. Voici un aperçu rapide de l’ampleur de ce projet en quelques chiffres.

  • Le système d’éclairage comprend près de 3000 appareils d’éclairage individuels qui sont attachés au pont avec des kits en acier personnalisés.
  • Un total de dix mille composants en acier a été nécessaires pour attacher et maintenir les appareils en place.
  • Chaque luminaire est composé de plusieurs sous-éléments appelés pixels.
  • Un peu moins de 90 000 pixels sont individuellement adressés et contrôlés sur un réseau gérant des millions de paquets de données chaque seconde.
  • Les paquets de données sont transportés par des kilomètres de câblage que nous avons installés pour ce projet.

Voici les grandes lignes de ce que vous avez manqué si vous n’y étiez pas! Présentation disponible uniquement en anglais.