La Société

Un voyage dans le temps au pavillon de l’île Sainte-Hélène !

Situées dans le passage piétonnier du pavillon de l’île Sainte Hélène,  les deux nouvelles murales de MU donnent au tunnel des allures de parcours dans le temps, grâce à une séquence de toiles imagées représentant une époque où la ville vibrait au rythme de ses plus grands chantiers.

L’initiative s’inscrit dans une démarche d’intégration urbaine visant à rehausser l’attrait de cet icône montréalais et le sentiment de sécurité des usagers. Situé à la hauteur du parc Jean-Drapeau, le passage piétonnier du pavillon de l’île Sainte-Hélène permet aux piétons et cyclistes de passer sous le tablier du pont Jacques-Cartier pour rejoindre la piste multifonctionnelle et le trottoir.

Souhaitant animer et rehausser l’attrait du passage piétonnier du pavillon de l’île Sainte-Hélène, PJCCI a mandaté une œuvre à l’organisme MU. Passionné par la photographie et fasciné depuis longtemps par la « dentelle » d’acier du pont Jacques-Cartier, Rafael Sottolichio a su marier l’esthétisme des photos d’archives de ce géant de fer à son coup de pinceau, créant ainsi une réelle mosaïque des moments forts de l’histoire du pont.

MP2_4194 

« La Traversée » est la 7e œuvre de l’artiste d’origine chilienne Rafael Sottolichio, créée en collaboration avec l’organisme montréalais MU. En l’honneur des feux du Chili, ce soir, petits et grands sont invités à venir profiter de cette œuvre urbaine et redécouvrir ce monument historique!

« Une murale comme celle de Rafael permet de rehausser l’intérêt de ce lieu de passage fréquenté par les Montréalais comme par les touristes et d’en faire une attraction en soi. Les visiteurs, en parcourant le tunnel, traversent également le temps, et les photos d’archives combinées aux formes de couleur vive leur font vivre une expérience unique et ludique », a affirmé Elizabeth-Ann Doyle, directrice générale et artistique de l’organisme MU.

Découvrez les coulisses en vidéo de la réalisation de la murale la Traversée :