Du Saguenay à la Colombie-Britannique et de retour dans la grande région de Montréal, notre expert SST en a long à raconter !

13 janvier 2017

Marc-Élie Morin est à l’emploi de PJCCI depuis le 29 février 2016, très exactement. Même si cela ne fait pas si longtemps, il nous en a déjà pas mal appris sur le domaine de la santé-sécurité au travail.

Très tôt il a su ce qu’il voulait faire dans la vie et n’a jamais dévié de son itinéraire. Il a été à l’adolescence immergé dans des milieux de travail où les accidents et maladies industrielles étaient très présents. Il s’est alors questionné sur son avenir et a cherché un métier où il pourrait faire une différence afin d’éviter aux travailleurs les blessures ou les accidents qu’il avait vus. Il s’inscrit donc au diplôme d’études collégiales (DEC) en Environnement, Hygiène et Sécurité au travail.

À peine sorti de l’école, Marc-Élie exerce son métier dans le milieu de la santé publique à la Ville de Québec. Parallèlement, il cumule des diplômes en ergonomie, santé et sécurité, toxicologie éco-industrielle, relation industrielle et en gestion de projet. Il supporte les médecins en santé communautaire dans l’élaboration de leur programme de santé au travail, puis à la Commission des normes, de l’équité, de la santé et de la sécurité du travail (CNESST) il devient inspecteur spécialisé en hygiène industrielle et ergonomie, pour se consacrer finalement à l’application des exigences réglementaire en santé et sécurité dans de nombreux secteurs d’activités (papetières, scieries, foresteries, garages, métallurgies…). Marc-Élie est alors en première ligne pour les inspections et la gestion des plaintes, il doit malheureusement aussi investiguer sur près d’une vingtaine d’accidents mortels. Des années pleines d’émotion !

Un coup de foudre le fait retourner dans sa région natale et du même coup intégrer une des plus grosses industries : Rio Tinto Alcan. C’est là l’opportunité de mettre à profit son expérience et développer de nouvelles compétences pendant près de quinze ans, notamment dans la plus belle et moderne des usines à Alma.

Marc-Élie se retrousse les manches puisque tout est à faire afin d’implanter les systèmes de gestion en santé-sécurité et qualité. Les standards imposés sont nombreux et laissent peu de place à l’improvisation. La santé-sécurité fait partie intégrante de la culture d’entreprise.

Après avoir été auditeur et avoir validé la conformité des installations, avoir déménagé en Colombie-Britannique pour mener à bien un projet de modernisation et fait d’innombrables allers-retours en Amérique du Nord et en Europe, il décide de prendre un autre chemin et poursuit sa route dans le domaine maritime au sein du groupe Desgagnés.

At Kitimat, salmon fishing paradise for Marc-Élie, where he proudly displays his catch: a salmon weighing a record 42 pounds.

At Kitimat, salmon fishing paradise for Marc-Élie, where he proudly displays his catch: a salmon weighing a record 42 pounds.

Son aventure dans le domaine maritime l’amène à visiter l’arctique Canadien : Puvirnituq, Inukjuak, et même Iqaluit, la seule capitale au Canada sans feux de circulation !

Quatre ans plus tard, il revient au Québec avec sa petite famille pour un autre grand projet, la nouvelle Aluminerie AP-60 à Jonquière, une première mondiale avec des technologies novatrices de 600 k ampères.

Et puis, le même amour le ramène sur la Rive-Sud de Montréal pour occuper le poste de conseiller santé sécurité au travail chez PJCCI. Il a rapidement eu un déclic pour la Société, ses projets et ses défis. La Société touche à presque toutes les dimensions de SST ce qui lui permet d’avoir un quotidien diversifié.

Marc-Élie a comme objectif de développer une véritable culture au sein de PJCCI « avec et par les employés ». Tout le monde a une part de responsabilité et doit contribuer au développement de cette culture. Il met ainsi le travailleur au cœur des préoccupations. Il définit son mode d’action comme suit : simple et efficace.

De l’expérience, un bac spécialisé et quelques années plus tard Marc-Élie est sûr qu’il a fait le bon choix de carrière. Un beau parcours fort inspirant, merci, Marc-Élie !