Découvrez Catalin Petcu, fier ingénieur

9 mai 2016

Catalin Petcu, ingénieur au service Planification, est avant tout un homme passionné par son métier et par ses projets. Il a su combiner son intérêt pour la recherche et l’histoire avec la volonté de laisser une trace dans le patrimoine urbain.

Depuis son arrivée au Canada, il a tour à tour été surveillant lors de travaux pour le tunnel Ville-Marie où il a eu la chance de voir en action un robot d’hydrodémolition lors de sa première utilisation au Québec; a travaillé avec les Autochtones au Nunavik où il a dû ruser de débrouillardise; a collaboré à l’étude de préfaisabilité portant sur le remplacement de l’actuel pont Champlain en 2011 et a grandement participé à la réfection complète du pont couvert de Routhierville, un des ponts patrimoniaux du Québec. Il a développé grâce à ce dernier projet un savoir-faire unique pour la réfection de pont couvert. Catalin a d’ailleurs fait la Une du journal roumain Transilvania Reporter en 2012 : l’homme qui peut sauver le dernier pont couvert en Roumanie. Pour la petite histoire, Catalin a découvert qu’un pont couvert en Roumanie, son pays natal, était au bord de l’abandon malgré sa richesse historique. Il a alors démarré des démarches avec le responsable de la Ville et proposé ses services en tant que bénévole. Le projet de rénovation a commencé cette année. Beau sauvetage !

Catalin œuvre maintenant au service Planification de PJCCI entouré de chiffres et d’avant-projets. Ce travail lui permet de collaborer avec l’ensemble des équipes sur plusieurs projets en même temps, par exemple, la revitalisation des approches du pont Honoré-Mercier et les travaux de peinturage au pont Jacques-Cartier.

« C’est un métier avec beaucoup de défis ! Il est possible d’être créatif et le travail est visible de tous ».

 Catalin a le souci de faire une différence et de pouvoir mettre sa touche sur les études auxquelles il participe.

C’est ainsi qu’il a changé les couleurs d’une légende d’un échéancier de travaux pour les couleurs du drapeau de la Roumanie. Un peu d’humour pour agrémenter le quotidien !

« Être créatif, curieux, proactif, se motiver, se questionner » sont pour Catalin les qualités essentielles à avoir pour devenir un ingénieur.

Merci à Catalin de nous avoir ouvert les portes de son quotidien.