Corporation du Pont du Lac Saint-Louis

13 avril 2017

Responsable de l’administration du pont Honoré-Mercier de 1934 à 1942, la Corporation du Pont du Lac Saint-Louis supervise l’érection de ce quatrième lien entre Montréal et la Rive-Sud.

Saviez-vous que le pont Honoré-Mercier a été le premier érigé sans l’intervention d’ingénieurs canadiens-anglais ou étrangers?

Onze ingénieurs canadiens-français, tous diplômés de l’École polytechnique de Montréal, ont uni leurs efforts dans ce vaste chantier. Le pont Honoré-Mercier est le premier ouvrage du genre à être construit exclusivement par des Canadiens-français.

Les travaux ne se font pas sans embûche : l’instabilité économique limite le financement provincial et une épaisse couche de glace formée sur le fleuve oblige les ingénieurs à imaginer des techniques innovantes adaptées aux intempéries. Créatifs, les ingénieurs décident d’opter pour la construction sous caisson pneumatique, une méthode pourtant délaissée depuis plusieurs années.

Malgré les difficultés techniques, les travaux se concluent dix mois avant la date prévue et le pont à deux voies s’ouvre à la circulation le 22 juin 1934. L’administration du pont est transférée au Gouvernement du Québec en 1942.

Créée dans le but d’encourager la venue de touristes américains, l’infrastructure permet un accès plus rapide à l’état de New York. Un péage est toutefois instauré pour accéder au pont. Les automobilistes doivent d’abord débourser 50 ¢, somme qui a par la suite est réduite à 25 ¢ avant l’abolition du tarif en 1962.

Crédit photo : BAnQ