Administration de la voie maritime du Saint-Laurent

27 avril 2017

En 1956, l’Administration de la voie maritime du Saint-Laurent (AVMSL) supervise la construction du tunnel de Melocheville.

L’organisme est à l’époque responsable de l’exploitation, de la gestion et de l’entretien du tunnel qui passe sous la voie maritime du Saint-Laurent, aux abords de la centrale électrique de Beauharnois.

Saviez-vous que l’Administration de la voie maritime du Saint-Laurent est à l’origine du Tunnel de Melocheville ?

Pour contribuer à l’expansion de la voie maritime en 1954, le Parlement canadien dépose une loi permettant au gouvernement d’acquérir plusieurs terrains pour la construction, l’exploitation et l’entretien d’une voie navigable entre le port de Montréal et le lac Érié. Ainsi est fondée l’Administration de la voie maritime du Saint-Laurent qui gère le développement et l’ensemble des activités administratives de ce nouveau lien fluvial.

Réalisé dans le cadre de la construction du canal de Beauharnois, le tunnel de Melocheville est l’un des nombreux projets de l’Administration. Le tunnel a été construit par l’AVMSL en 1956-1957 dans le cadre de l’aménagement de la voie maritime. Passant sous les écluses du canal de Beauharnois à Melocheville, il est un prolongement de la route régionale 132. Appelé pendant plus de 20 ans « tunnel de Beauharnois », il a reçu son nom officiel en 1991. Cet ouvrage est demeuré sous la juridiction de l’AVMSL jusqu’au 1er octobre 1998, puis a été transféré à PJCCI. Formée de 18 caissons déposés directement sur le roc, l’infrastructure comporte deux voies de circulation et un trottoir.